Bd. Grande-Duchesse Charlotte, 56
L-1330 Luxembourg
www.psysteme.lu
+661 203 915
info@psysteme.lu

Du couple à la famille… Et le sexe, c’est fini ?

L’arrivée d’un enfant dans un couple est un vrai cataclysme. A la joie d’accueillir le bébé, quand il s’agit d’un projet commun bien sûr, s’ajoute fatigue, tensions et nouveaux rôles à tenir. Avant ça,  le couple fonctionnait relativement bien. Nous avions choisi l’autre parce qu’il nous apportait ce dont nous avions besoin : de la sécurité, des limites, de la fantaisie ou de la légèreté,… Nous avions appris à nous organiser : chacun avait plus ou moins de liberté, il y avait les passions communes, les amis de chacun. Des compromis avaient évidement dû être trouvés, mais ça roulait plutôt bien. Au niveau de la sexualité, ça marchait aussi plutôt bien. Après la première phase de passion, le couple avait pu trouver un rythme et une manière de faire qui convenait à chacun.

Puis, après des mois d’attente et de transformations, voilà le bébé, ce petit être de moins de 60 cm et 5kg mais qui bouleverse tout ! Maman ne pense et ne voit plus que bébé, papa a du mal à trouver sa place. Maman a vu son corps transformé, ses hormones bouleversées, elle ne sait plus très bien elle-même ce qui est rationnel ou pas. Elle voudrait un peu plus d’aide et de soutien, mais elle a beaucoup de mal à laisser son petit bout, si fragile, à d’autres. Puis, elle seule le comprend si bien. Monsieur ne sait plus comment bien faire. Il en fait toujours trop, ou pas assez ! Le couple a du mal à communiquer. Les nuits sont trop courtes et la fatigue vient à bout de toute tentative de discussion ou de soirée en amoureux.

Puis les mois passent, bébé grandit. La vie s’organise. Il y a parfois des tensions : l’un est trop autoritaire, l’autre pas assez. Il faut sans cesse se mettre d’accord sur la manière dont on va éduquer bébé. Au niveau sexuel, c’est souvent difficile de se retrouver. Mme s’est remise doucement de ce traumatisme qu’est l’accouchement. Il y a eu des douleurs, parfois une épisiotomie ou d’autres problèmes à l’accouchement et maintenant, il y a la crainte d’avoir mal et que ce ne soit plus comme avant. Mr craint aussi que ce ne soit plus comme avant. Il a parfois peur de blesser. Lui, n’a pas subi de traumatisme et ses besoins sexuels sont toujours présents. Mme veut lui faire plaisir, elle l’aime et veut qu’il soit épanouit. Elle a aussi un peu peur qu’il ne la trompe avec une autre. Alors elle se force…un peu, mais Mr n’est pas dupe. Il voit bien que sa femme n’y est pas.

Parfois, l’envie, chez Mr, a aussi disparu. Sa femme est devenue mère. Que peut-on faire avec une mère ? Mme conclut qu’il ne la désire plus, que son corps s’est …fané.

Puis la vie de tous les jours est épuisante et les moments à 2 sont restreints. Il ya tellement de choses importantes à faire. Ce n’est pas facile de trouver du temps pour soi. Est-ce vraiment une priorité que de s’amuser ? On attend que ça n’aille vraiment plus pour en parler. Parler, ça prend du temps et nous n’en n’avons plus. Puis si c’est pour se disputer et passer une mauvaise soirée. De toute façon, ça n’avance à rien. On ne trouve pas de solutions… ça ne fonctionne plus. Ne faudrait-il pas plutôt dire : on ne se comprend plus ?

Car tout ce chemin que le couple avait construit ensemble petit à petit se trouve tout d’un coup totalement saturé. Des aménagements ont bien été faits, par l’un et l’autre, en urgence, et avec plus ou moins de concertations. Mais il va falloir faire plus pour ça (re)devienne confortable. Prendre le temps des faire des travaux, de repenser l’aménagement de la route. La circulation est moins facile pendant un temps, certes, cela demande du temps et de l’énergie, mais ensuite le chemin peut enfin devenir conforme à ce qu’il est devenu : intense et dense… une famille comme on l’a voulu !

Laure Martin

Site réalisé par Pascale Rigaux | Graphic Designer & Claude-Philippe Lievens | Web Developer